Notions de base sur l’alignement des indicateurs à cadran

Notions de base sur l’alignement des indicateurs à cadran

Les indicateurs à cadran sont des appareils conçus pour mesurer la position relative. Les principales parties d’un indicateur à cadran sont le viage et le cadran , le boîtier et le piston. Le piston est une pièce à ressort qui peut être enfoncé dans son boîtier, ce qui provoque le déplacement du cadran dams le sens des aiguilles d’une montre.

Figure 3.1 L’indicateur à cadran

Le piston peut être complètement sorti du boîtier si aucune pression ne lui est appliqué. Le trajet total (du début à la fin) varie en fonction du modèle d’indicateur. Pour l’alignement d’arbre, on utilise le plus souvent un indicateur à cadran avec un trajet de 0.250 – 0.300.

Le piston déplace l’aiguille dans le sens d’une aiguille d’une montre lorsqu’il est enfoncé et dans le sens contraire des aiguilles lorsqu’il est sorti.

La face peut pivoter afin que l’aiguille puisse se placer sur zéro.

Le boîtier est maintenu par une pièce et une tige, elles-mêmes maintenues par un gabarit ou une base magniétique. Le nombre d’options et de configurations sont très nombreuses pour cette section. les deux types de faces sont équilibrés et continus.

Cadran indicateurs

Lorsque le piston est approximativement à mi-parcours, la cadran facial est place sur zéro.

 

Figure 3.2 Indices de l’indicateur à cadran

Du point de référence zéro, deux règles s’appliquent:
•Lorsque le piston sort du boîtier, l’aiguille va à l’inverse des aiguilles d’une montre, donnant une lecture négative.
•Lorsque le piston entre à l’intérieur du boîtier, l’aiguille va dans le sens des aiguilles d’une montre, donnant une lecture positive.

 

 

Indices signe d’indicateur 2  et indices signe d’indicateur 3     

Figure 3.3 Lecture positive quand le piston est entré dans le boîtier , négative quand le piston sort du boîtier.

Barre d’affaissement

L’affaissement de la barre de l’indicateur à cadran décrit un pliage du materiel utilisé pour supporter un indicateur à cadran ou une autre partie couvrant le couplage. L’action de flexion résulte de la gravité et ne peut pas être totalement éliminée dans presque tous les cas d’alignement.

De nombreuses tentatives on été effectuées par les fabricants afin de minimiser le montant d’affaissement qui peuvent se produire; cependant, aucune de ses tentatives n’a été un succès pour les “éliminer” dans les situations d’alignement, seulement les diminuer.

Les facteurs qui influent sur le degré d’affaissement inclus:
•Poids de l’indicateur à cadran et d’autres parties pouvant surplombées
•La hauteur des appareils de fixation requiert que le couplage soit bien propre
•Portée de la barre d’indicateur
•Régidité du matériel de fixation
•Géométrie spécifique de la disposition du materiel.

Dans tous les cas d’alignement, les efforts ont été fais pour minimiser le montant d’affaissement présent. Si cela n’est pas gardé à son minimum, cela n’est pas répétable et donc peut introduire un certain nombre d’erreurs. Tant que la quantité d’affaissement de la barre est connue et cohérente, elle peut être compensée pendant le processus d’alignement.

Quantifier l’affaissement

Pendant chaque tâche d’alignement, une fois que les indicateurs ont été installés sur la machine, il est nécessaire de déterminer combien de barre d’affaissement sont présentes.

Pour déterminer le nombre d’affaissement, les fixations doivent être retirées de la machine et remontées sur un mandarin rigide comme un bout de tuyau en metal. Il est important de noter que l’indicateur de barre d’affaissement ne peut pas être determiné depuis une lecture prise avec des arbres rotatifs. La raison de cela est que les fixations pivotent de 12:00 à 6:00 alors qu’ils sont montés sur la machine, la lecture donnée inclut une combinaison d’affaissement et de désalignement.

Pour déterminer un affaissement, procédez comme suit:

1. Montez les fixations sur la machine comme  pendant une procédure d’alignement. Vérifiez si les fixations sont bien sérrées etc.

2. Démontez les fixations de la machine d’arbre et remontez les sur un mandrin rigide.

3. Positionnez le piston d’indicateur à 12:00 et installez le cadran sur zéro.

Figure 3.4 Déterminer la barre d’affaissement, zéro à midi.

4. Faites pivoter les fixations jusqu’à 6h00 et le montant d’affaissement.

Figure 3.5 Déterminer la bar d’affaissement, lecture à 6 heures.

 

Correction de l’affaissement

Une fois le montant de l’affaissement déterminée, vous devez bien éliminer les effets indésirables sur toutes les lectures des décalages verticals. La façon la plus simple d’éliminer les effets d’affaiblissement est de composer dans les lectures à la position de mesure initiale.
• Pour les lectures ou le cadran a été normalement mis à zéro à 12h00 à 6h00, réglez le cadran sur la valeur positive de l’affaissement à la position 12h00.
•Pour les lectures ou le cadran a été normallement mis à zéro à 6h00 et pivoté jusqu´à 12h00, réglez le cadran sur l’affaissement négatif sur la position 6h00.

Une fois que l’affaissement est “composé” comme décrit ci-dessus, toutes les valeurs TIR sont correctes. aucun autre moyen de compensation d’affaissement n’est requis.

Mesurer un décallage en utilisant un indicateur à cadran.

Pour mesurer le décalage à l’aide de comparateurs, un support est fixé à un arbre et le cadran est configuré pour entrer en contact avec l’autre arbre. Le cadran est mis à zéro à la position 1, par exemple 12:00.

Figure 3.6 Mesurer un décallage, position #1.

Le cadran est ensuite pivoter à 180 degrés, par exemple, sur la position 6h00

Figure 3.7 Mesurer un décallage, position #2.

Quand la lecture d’un décallage d’arbre est obtenue de cette façon, la lecture totale d’indicateur est deux fois le résultat du décalage. Il vous faut donc diviser le décalage par 2 afin de déterminer le bon déclalage. En se référant à l’illustration ci-dessous, on notera que le décalage entre les deux arbres est de 0,020″ (0.508mm), mais que la lecture totale de l’indicateur (TIR) est de 0,040″ (1.016mm)

Figure 5.8 Le décallage est la moitié du TIR

Mesurer l’angularité avec un indicateur à cadran.

Pour mesurer l’angularité en utilisant un indicateur à cadran, un support de fixation est attaché sur un arbre et le cadran est configuré pour être en contact avec la face de l’autre moyeu d’accouplement. Le cadran est réglé à zéro à la position #1 , par exemple, 12h00.

Figure 3.9 Mesurer l’angularité , position #1.

Le cadran est pivoté à 180 degrés, par exemple à la position 6h00.

Figure 3.10 Mesurer l’angularité, position #2.

Quand la lecture d’un décallage d’un arbre est obtenue de cette façon, le montant de l’angularité égale la lecture totale de l’indicateur (TIR) divisé par le diamètre du cercle indicateur. Par exemple, si à 6h00 TIR est +0,010″ (0:254mm) et que le diamètre du cercle indicateur est 5″ (127mm), le montant de l’angularité est de +0:002mm / (0:002 mm/mm)